Naples, Italie, décembre 2006 - mars 2007

L’univers de Christophe Berhault est régi par les lois impérieuses du désir, du fantasme et du rêve. On a sentiment d’être plongé au cœur d’une cérémonie secrète, au rituel crypté, qui dans un même mouvement s’offre et se dérobe. La figure masculine peuple un ensemble foisonnant, cohérent mais éclaté, exécuté à la pointe du crayon, aux cadrages et aux tailles diverses.

Sujets iconoclastes, ruptures de rythmes, ruptures d’échelles, les compositions s’inscrivent dans l’art le plus contemporain. Le trait, lui, est en revanche résolument classique. Du décalage entre ces nus issus de poses à l’atelier et l’imaginaire nourri des avant-gardes, parfois sulfureuses, du XX ème siècle, naît une douce électricité.

À l’occasion de l’exposition Seguire La Stella à Kaplan’s Project n°3, Christophe Berhault a réalisé spécifiquement pour la grande pièce du Palais Spinelli un important ensemble d’œuvres au dessin. Celles-ci relèvent de trois genres : le Cycle (Fox ), la Série (Focus Free n°1 ), l’Ensemble (One Past Midnight, The Night is Blond, The Other Night, L’Oeil de Saturne, L’Atlas dermatologique).

C’est peut-être d’un rêve que s’est échappé Fox ,monstre mythologique à corps humain, au sexe indéterminé et à tête de renard. Personnage hyperactif, inquiétant comme un huis clos de Pierre Molinier, Fox le voyeur sait se faire oublier. Il en profite pour s’inviter au cœur de ce qui manifestement l’attire et qui contraste de façon comique avec sa grêle et contrefaite silhouette : univers allègres de victoires, de splendeur juvénile, d’amours et de plugs volants… Monde de fleurs fantastiques, géantes, sensuelles. Le Cycle de Fox se décline en seize œuvres (de 150 x 150 cm et 360 x 150 cm).

Leso Ensembles sont des groupes d’images qui, en dialoguant entre elles, créent des correspondances. Les motifs sont tirés de photos médicales du début du XX ème siècle. Au cœur des ténèbres (maladies, mutilations, déformations) s’invitent de paradoxales figures, à la fois protectrices et cauchemardesques : armures, animaux sauvages, plantes.

Enfin, Les Séries sont composées de centaines d’images qui déclinent un thème unique. Pour Focus Free 1, Christophe Berhault a sillonné les rues pour photographier des hommes de dos. Chaque dessin est tiré d’une photo. Amman, Las Vegas, Saint-Malo, Pékin, Moscou : c’est la silhouette d’aujourd’hui, mondialisée, qui se profile. Par l’impact du nombre, on éprouve une sensation poignante de rupture, d’hommes qui tournent le dos, d’hommes qui partent…

Christophe Berhault est né en 1958 à Rennes. Il vit à Paris. Il est représenté par la Galerie Éric Mircher. Ses œuvres font partie de nombreuses collections européennes et américaines. Du 26 au 29 janvier 2007, la Galerie Éric Mircher présentera son travail à Arte Fiera Bologne, Italie. Un catalogue de 96 pages sera publié à l’occasion de l’exposition.

10.   20.  
30.   40.  
50.   60.  
70.   80.